Carpentras 84, petit aperçu de cette ville et l’un de ses comités

0

Maryvonne Mathieu bonjour. Quelle démarche personnelle vous a conduit jusqu’au mouvement d’Emmanuel Macron ?

J’ai adhéré à Emmanuel Macron bien avant de rejoindre son mouvement.

Pourquoi? J’ai travaillé (bénévolement) aux côtés de Michel Rocard et Emmanuel m’a semblé dans la continuité de cet homme, tant pour les valeurs que pour son ouverture d’esprit et le respect qu’il a envers chaque personne.. .

Il est Européen convaincu et effectivement, dans le contexte international d’aujourd’hui, c’est la seule et la meilleure voie.

Il est jeune, il essaie d’abolir le clivage ancestral droite contre gauche. Il définit un objectif avec les valeurs qui sont aussi les miennes et démontre qu’il peut rassembler.

Il est en dehors des partis et, comme moi, il est un électron libre.

Nous avons eu un différend concernant ses déclarations en Algérie. Je suis ce qu’on dénomme « pied-noir de gauche » et il m’a fait mal.

Nous nous sommes rencontrés à Carpentras, nous avons parlé de ce problème, il m’a écouté , s’est excusé envers moi mais surtout publiquement et pour moi c’est ce qui fait toute sa personnalité et sa jeunesse et sa sincérité.

J’ai fondé Comtat Venaissin le jour de son passage sur Carpentras, car depuis 2 mois, j’essayais, en vain de rejoindre 2 comités en Marche déjà créés localement et qui s’avèrent être des fantomes. A ce jour il y a 19 adhérents et le chiffre va monter…

Carpentras, surtout au niveau de la 3ème circonscription, dois je vous le rappeler tenue par Marion Maréchal, est Front National. C’est un peu un laboratoire…

 Que faisons nous ?

Nous essayons de convaincre.

Dans cette ville où la communauté pied-noir est conséquente, la déclaration intempestive d-Emmanuel leur sert de ciment de propagande.

Le tractage, le jour de sa venue et jour de marché n’a pas été facile. Que suis je aller dire à ma communauté? Qu’ils sont entrain de devenir la caricature de ce qu’on voudrait qu’ils soient. Leur haine n’est que de la souffrance et j’ai du faire un gros travail sur moi-même pour m’en libérer et faire ma paix avec mon Algérie. J’oubliais, psy Ed. Nale de métier, aujourd’hui en retraite, je suis devenue écrivaine »historienne » spécialiste de l’Algérie et du Comtat Venaissin.

Nous avons participé à la journée « kiosque à ballons » et là un accueil différent.

 Que leur dire ? Avez vous fait votre choix?  Pourquoi?

Toujours la méthode « Emmanuel », le respect des autres et le programme est là. C’était le reproche principal qui lui était fait

Les gens sont encore indécis et là, parler avec notre coeur, je suis très bavarde à titre perso et je ne suis pas la seule, dans mon équipe c’est communicatif…

Maryvonne Mathieu

Comtat Venaissin En Marche

Share.

About Author

Leave A Reply